Discours à l’AG du congrès de Montpellier en juin 2018

à l'AG du Congrès

Démarches de l’UNMBTP (pas encore UNMPBTP) et de ses petites mutuelles.

Monsieur le Président,
Madame la Secrétaire Générale,
Chers et chères délégué(e)s,

Comme demandé nous allons faire vite et nous gardons nos observations sur la Fédé pour l’AG du mois de septembre.

Nous, les petites mutuelles, nous voulons d’abord rappeler notre réalité et toutes nos démarches. Nous sommes composées en majorité absolue de bénévoles, et nos présidents, le plus souvent, ne sont pas indemnisés. C’est pourquoi nos frais généraux sont plus bas et l’argent ainsi économisé sert aux adhérents.
Depuis plusieurs congrès, la Fédération a pris en compte une partie de nos démarches, car pour nous et certaines autres mutuelles, les mutuelles doivent être près des adhérents et rester humaines. Elles doivent les informer sur leurs avantages, être près d’eux en cas de problèmes et lors des difficultés dues à leurs ennuis de santé. Les commissions sociales des mutuelles devraient être mises plus en avant avec une meilleure information aux adhérents.

Nous ne sommes pas utopiques. Il faut de la finance évidemment mais nous avons un devoir prioritaire, c’est l’entraide à nos adhérents en difficultés.

Nous sommes d’accord avec les démarches engagées par la Fédé pour le reste à charge Zéro, pour ses interventions auprès de l’ensemble du monde médical et de l’Etat, pour la baisse des taxes sur les médicaments et les actes médicaux, pour la prévention, pour accompagner la perte d’autonomie et la financer en partie avec la Sécurité Sociale, etc. Nous approuvons tout ce travail, même si nous constatons que le message de la Fédération n’est pas visible et n’est pas assez médiatisé, ce qui est en train de changer aujourd’hui.

A nous petites mutuelles de communiquer sur ces actions.


Nous rappelons au Président son engagement , lors de son élection, pour les petites mutuelles, car les petites mutuelles portent, elles aussi, toutes les valeurs de la Mutualité et elles vivent au plus près de leurs adhérents.

Je voudrai terminer en disant ceci : Pour ceux qui se prennent pour des hirondelles, qu’il sachent qu’ils ne pourront pas faire le printemps sans nous !

Merci pour votre écoute.
Bon congrès à tous.